Le drone LiDAR s’impose sur le marché de la géomatique !

Le drone LiDAR devient actuellement la solution incontournable pour les professionnels de la mesure. En effet, les géomètres et les topographes sont de plus en plus exigeants en termes de performance et de précision. Il devient donc nécessaire de répondre à leur besoin en suivant les tendances du marché et les défis d’innovation. Découvrez les avantages du drone LiDAR pour cartographier une scène en 3D avec un géoréférencement direct.

Hélicéo développe un drone LiDAR innovant

Hélicéo propose une gamme de produits qui permet de couvrir l’ensemble des métiers de la géomatique. Elle contient des drones photogrammétriques aériens, mais aussi de solutions terrestres ou de bathymétrie. Récemment, le POD LiDAR RTK est né. En interne, une équipe de R&D composée de géomaticiens expert dans leur domaine et d’ingénieurs électronique aéronautique reste sur le qui-vive pour anticiper toutes les innovations et les adapter aux produits.

Le SuperFox6 LiDAR RTK

En effet, l’entreprise a développé la technologie LiDAR associée à la Drone Box RTK et au logiciel de traitement HASK. Cela garantie un géo-positionnement du nuage de point laser avec une précision de 3 cm. Hélicéo a profité de l’occasion pour créer son nouveau drone multi rotor le SuperFox6. Celui-ci est compatible avec le POD LiDAR, mais également avec le POD photogrammétrique. Il se démarque grâce à son autonomie record allant jusqu‘à 43 minutes. Il faut noter que le SuperFox6 reprend les qualités légendaires de son prédécesseur avec une résistance au vent de plus de 55 Km/h. De plus, ce drone LiDAR a une capacité de mission de 5000 m d’altitude. Cela a été expérimenté début 2018 dans la Cordillère des Andes. Dans cette région, les mines et carrières en altitude sont nombreuses.

Le drone LiDAR s’utilise dans de très nombreuses applications : les mines et les carrières, les routes et chemins de fer, l’inspection d’infrastructure et de lignes électriques ou encore l’agriculture de précision. A l’issue d’une mission, le traitement du nuage de points est réalisé avec le logiciel Trimble Real Works.

 

La lasergrammétrie devient un mode de relevé topographique privilégié

Le monde de la topographie est aujourd’hui fortement impacté par les évolutions technologiques telles que la lasergrammétrie. Ce mode de restitution 3D offre de nouvelles perspectives de résultat par rapport à la photogrammétrie. Tout d’abord, il permet un réel gain de temps puisqu’il élimine les temps de post-traitement qui pouvaient durer plusieurs jours. Ensuite, il donne la possibilité de considérablement augmenter la précision. Enfin, il s’avère être très efficace pour scanner des grandes scènes à géométries complexes. La lasergrammétrie fonctionne à l’aide d’un dispositif de télémètre à balayage connu sous le nom de LiDAR (Light detection and Ranging). Celui-ci calcule et exploite les distances et les angles en mesurant le délai écoulé entre l’émission et la réception d’une onde laser. Sa particularité est qu’il peut traverser et classer la végétation pour atteindre le sol, mais aussi relever les réseaux filaires et les surfaces lisses.

 

Retrouvez plus d’informations sur le sujet dans un article publié dans l’édition d’Avril 2018 du magazine Mining & Quarry World.