Les nouvelles technologies impactent le monde de la géomatique

Aujourd’hui, les nouvelles technologies influencent le vaste monde de la géomatique. Le développement des techniques de production et de traitement de données numériques permet de décrire le territoire de manière de plus en plus innovante. En effet, le positionnement par satellite GNSS détermine les positions géographiques. Cela améliore considérablement leur précision.

Les grandes tendances de l’univers géomatique

Les nouvelles technologies rendent les drones photogrammétriques plus performants. Les drones intelligents sont plus efficaces que les méthodes de relevés traditionnellement utilisées par les professionnels de la mesure. Ils apportent un véritable gain de temps et d’argent aux opérateurs, tout en leur garantissant plus de sécurité. On constate que les UAVs répondent de plus en plus précisément aux besoins des géomètres. L’automatisation et la technologie du RTK (Real Time Kinematic) sont notamment de plus en plus importantes. Les drones sont capables de cartographier un environnement de grande envergure en temps réel en fournissant des données de très haute précision. Le traitement des données et la reconstitution en 3D sont donc réalisés beaucoup plus rapidement à travers des orthophotographies, des nuages de points, ou encore des modèles numériques de terrain (MNT).

Les nouvelles technologies génèrent également l’émergence d’une autre tendance : la bathymétrie. En effet, cette science s’utilise de plus en plus dans le cadre de la mesure des profondeurs sous-marines. Elle permet de représenter en 3D la topographie subaquatique des lagunes, des lacs, des étangs, des zones portuaires et autres plans d’eau.

Des nouveaux défis d’innovation apparaissent avec les nouvelles technologies

Les entreprises qui évoluent dans l’univers de la géomatique font aujourd’hui face à un défi d’innovation majeur : la lasergrammétrie. Cette technologie intervient lorsque la photogrammétrie présente des limites. A l’aide d’un dispositif laser embarqué appelé LiDAR, le drone calcule la distance entre deux objets avec une précision centimétrique. Qu’elle soit aérienne, terrestre ou aquatique, la lasergrammétrie apporte une multitude d’avantages aux professionnels.

Dans un premier temps, elle permet de scanner des formes lisses et complexes, mais aussi des objets très minces tels que les lignes à haute tension ou les voies ferrées. La haute précision du LiDAR peut également transpercer la végétation grâce au multi-écho. Effectivement, cette technologie intelligente permet d’obtenir une première classification entre la végétation et le sol. Cela s’avère être très utile dans le monde de la foresterie.
Dans un second temps, la lasergrammétrie réduit de façon significative le temps de traitement des données qui est pratiquement effectué en temps réel. Celui-ci est dix fois plus rapide que pour la photogrammétrie qui nécessite plusieurs heures de traitement. Le LiDAR représente donc une véritable révolution technologique pour le monde de la géomatique au niveau mondial.

Jean-François Baudet, PDG chez Hélicéo, s’est exprimé à ce sujet dans un article publié dans le magazine Coordinates.