Le plus grand Hôtel de Malaisie en relevé photogrammétrique 3D par drone

 

Hélicéo et son distributeur malaisien Skyshine effectuent un relevé photogrammétrique du palace Hôtel Putrajaya Marriott. Ce dernier est aujourd’hui le plus grand hôtel de Malaisie. Il est construit au cœur d’un écrin végétal de plus de 100 ha. Putrajaya est la nouvelle capitale administrative du pays.

En Avril 2018, le Dr. Haixing (Directeur Asie Hélicéo) et Sébastien (Ingénieur Hélicéo) entament leur périple d’une semaine en Malaisie. Après 16 heures d’avion jusqu’à Kuala Lumpur, ils découvrent une ville moderne, peuplée de gratte-ciels et de plus de 1 600 000 habitants. Malgré le décalage horaire, nos deux voyageurs reprennent rapidement la route pour se rendre sur les lieux de la mission 25 kilomètres plus loin. Sur le chemin, les paysages sont très différents avec des collines et des forêts à perte de vue.

Sur place, Dr. Haixing et Sébastien reçoivent un accueil chaleureux et font la découverte d’un fruit exotique local à l’odeur et au goût très particulier : le durian. Ils présentent ensuite le contexte de la mission à venir devant une quarantaine de géomètres.

 

relevé photogrammétrique

Deux vols de drone pour une mission photogrammétrique

 

La reconstitution 3D de l’hôtel Putrajaya Marriott

Le relevé photogrammétrique est effectué à l’aide de deux drones issus de la gamme Hélicéo : le FoxyPro avion VTOL de 3,20 m d’envergure et le SuperFox6 drone hexacoptère. Ces derniers sont complémentaires car ils ont été conçus pour des applications différentes. En effet, le Foxypro est un avion à décollage et atterrissage vertical (VTOL) qui scanne des grandes surfaces allant jusqu’à 300 ha en un seul vol. Pour cette mission, il relève près de 100 ha aux alentours de l’hôtel.

Cependant, pour récolter les détails des façades et des constructions , c’est le SuperFox6 qui est utilisé. Ce drone d’inspection de type multirotor dispose d’une autonomie de 43 minutes et d’une résistance au vent de 55 km/h. Grâce aux données récoltées lors de ces deux vols, il est possible de reconstituer l’hôtel et son parc verdoyant en 3D. Dr. Haixing et Sébastien obtiennent un nuage de point très dense, complet et géoréférencé à partir de 346 images. Le nuage de points génère une orthophotographie en haute résolution avec une précision de 3,93 cm.

 

Les données de vol :
• Surface scannée : 80 ha (198 acres)
• Temps de vol cumulés : 20 minutes
• Hauteur de vol : 180 m au-dessus du sol
• GSD : 3,93 cm
• Pas besoin de cible au sol
• Température : 40°C
• Nombre d’images : 346
• Logiciels : Hélicéo HASK et Pix4D
• Durée du traitement des données : 5 heures

 

Le VTOL, l’innovation indispensable pour les vols avec reliefs

Cette mission est compliquée car Dr. Haixing et Sébastien doivent faire décoller les drones dans une zone très restreinte entre deux montagnes. Effectivement la Malaisie possède un environnement très vallonné, ce qui procure à la technologie du VTOL un avantage incontestable. De plus, la végétation luxuriante est une contrainte forte, car elle empêche l’usage de points de repère ou de cibles au sol. Dans ce contexte la technologie du GNSS RTK (Real Time Kinematic) avec le logiciel de traitement Hélicéo HASK, s’avère indispensable. En effet HASK permet d’accroître la précision RTK de 15 cm à 4 cm.

nuage de points géoréférencé

Nuage de points géoréférencé

orthophotographie

Orthophotographie

Vidéo du relevé photogrammétrique de la mission Palace Putrajaya Marriott